0

Preview officielle : Raid « L’âme des dragons »

Certaines informations de cette page peuvent être erronés suite au déploiement de la mise à jour 5.4. Lorsque cet article recevra une nouvelle mise à jour, ce message ne sera plus affiché
amedragons

Dernière nouveauté importante à propos du contenu PvE, suite à l’aperçu des trois donjons pour cinq joueurs, le patch 4.3. apportera le raid final contre Aile-de-mort. Ce raid vous mènera jusqu’à la Désolation des Dragons, en Norfendre, aux côtés de Thrall et des Aspects draconiques pour engager le combat final contre Deathwing et ses serviteurs.

Les huit combats vous opposeront à la dernière ligne de l’armée de Deathwing constituée par :

  • Morchok, un élémentaire géant.
  • Le Seigneur de Guerre Zon’ozz, un puissant général sans visage
  • Yor’sahj l’insomniaque, un autre sans visage
  • Hagara la Lieuse, une mage réprouvée
  • Ultraxion, un dragon du Crépuscule gavé d’énergies du Néant
  • Le Maître de guerre Corne-noire, chef de la garde d’élite de dragons du Crépuscule de Deathwing
  • Deathwing en deux derniers affrontements (Combat aérien au dessus de la mer)
  • Deathwing au coeur déchaîné du Maelström.

On espère que les modèles seront différents que ceux listés dans l’aperçu officiel comme par exemple l’aspect des sangs visages ayant pour visuel le dernier boss de Grim Batol. On se souvient de Gargamoelle à ICC d’ou son modèle a été modifié une semaine avant la release du patch. Wait & See, j’vous laisse découvrir : l’âme des dragons (Dragon soul ça envoie mieux en anglais !)

Post original de Blizzard (Forums officiels)

amedragons

La mise à jour 4.3 de World of Warcraft offrira aux joueurs l’occasion de braver les forces du mal au temple du Repos du ver et au-delà, afin de porter assistance à Thrall et aux Aspects dragons dans leur lutte pour mettre fin une bonne fois pour toutes aux agissements du Vol noir. Au cours de raids pour 10 et 25 joueurs, les aventuriers pourront affronter Aile de mort en personne, dans trois modes de difficulté, avec à la clé un équipement épique.

Forgée par Aile de mort lors de la guerre des Anciens, l’Âme des dragons disposait des pouvoirs des autres vols draconiques, mais elle finit par être détruite. Après avoir récupéré une version alternative de l’artéfact dans les Grottes du temps, Thrall et les vols draconiques alliés se rassemblent à présent au temple du Repos du ver, dans une tentative désespérée de faire usage de sa puissance pour vaincre Aile de mort.

Érigé par les titans comme un sanctuaire destiné à la race des dragons tout entière, le temple du Repos du ver, tombant en ruine, représente aujourd’hui le dernier espoir des forces liguées contre le dragon noir Neltharion, autrefois le protecteur d’Azeroth, porteur du titre de Gardeterre, devenu Aile de mort le Destructeur. C’est en ces lieux que les Aspects encore en vie, Alexstrasza, Ysera, Nozdormu et Kalecgos, se sont joints à Thrall afin d’imprégner de leurs pouvoirs l’Âme des dragons, l’ultime recours d’Azeroth pour neutraliser l’ignoble béhémoth. Tandis qu’ils commencent à charger l’Âme des dragons d’énergie, Aile de mort, escorté de son armée au complet, prend d’assaut le temple du Repos du ver. Les joueurs devront contrecarrer les plans des assaillants assez longtemps pour que Thrall puisse charger l’Âme des dragons.

Avant de pouvoir affronter Aile de mort le Destructeur, vous devrez vaincre six redoutables boss.

Le plus puissant élémentaire encore sous la coupe d’Aile de mort, Morchok, autrefois gardien endormi, est aujourd’hui convaincu qu’il ne trouvera le repos qu’avec la destruction d’Azeroth. Morchok déverse sa rage contre les fondations du temple du Repos du ver, la seule lueur d’espoir qui reste encore à Azeroth en cette Heure du Crépuscule.

Il y a de cela une éternité, le seigneur de guerre Zon’ozz et ses soldats menèrent une guerre interminable contre les troupes de C’Thun et de Yogg-Saron. Des millénaires plus tard, ce seigneur de guerre sert toujours les chaotiques desseins du Dieu très ancien N’Zoth. Aile de mort a à présent libéré ce sans-visage légendaire de ses chaînes afin d’écraser les défenseurs du temple du Repos du ver.

Depuis le chute du bastion du Crépuscule, Yor’sahj l’Insomniaque a été le bras droit d’Aile de mort, permettant au Destructeur de libérer de leurs prisons souterraines des cohortes de Sans-visages. Avec cette armée inépuisable au pouvoir incommensurable, Yor’sahj a l’intention de récolter la récompense pour ses loyaux services rendus.

Contre toute attente, Hagara la Lieuse, une des toutes premières disciples de l’école des arcanes sous l’égide des Réprouvés, a démontré un grand potentiel pour quelqu’un ayant commencé ses études si tard. Mais alors qu’un jour, elle tenta au mépris de toute discipline de lier des élémentaires pour en faire ses serviteurs, elle fut prise à son propre piège et corrompue par Al’Akir, le seigneur du Vent. Faisait désormais preuve d’une fervente loyauté au Marteau du crépuscule, Hagara a pour rôle de lier ses ennemis afin que ses maîtres élémentaires puissent les tourmenter.

Ultraxion, qui est plus une abomination d’énergie noire qu’un dragon, a passé sa courte vie à absorber l’essence des dragons du Néant qu’il capturait. Ultraxion est le seul dragon du Crépuscule dont Aile de mort ait jamais vanté les mérites, et son arrogance n’est éclipsée que par les énergies crépitantes qui surgissent de sa forme distordue. Fidèle à son maître, Ultraxion a juré de précipiter la chute du temple du Repos du ver.

Bien qu’autrefois leur nombre fut prodigieux, seuls quelques dizaines de dragons du Crépuscule sont encore en vie. À cheval sur ces survivants aguerris, on trouve les derniers vestiges de l’armée du Marteau du crépuscule : les monteurs de drakes d’élite, l’escorte personnelle d’Aile de mort. Menés par l’insidieux maître de guerre Corne-Noire, ils sont contraints de protéger leur sombre maître, mus par une volonté impie.

Le jour où Aile de mort canalisa les pouvoirs de l’Âme des dragons contre les autres Vols de dragons, les puissantes énergies qu’il libéra menacèrent de briser son corps en mille morceaux. Plutôt que de renoncer à cette arme, il fit souder des plaques d’adamantium à ses écailles pour éviter que son corps n’explose. Ces plaques, qui furent plus tard renforcées par de l’élémentium, sont désormais son point faible : l’unique véritable vulnérabilité de la présence dramatique d’Aile de mort.

Aucun aventurier n’est jamais revenu vivant d’un combat contre un ennemi aussi redoutable et terrifiant pour en faire le récit. Serez-vous le premier ?


Lien court :

Cet article a été lu : 62 fois

Réagir à cet article

Commentez anonymement :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Créer un Avatar :

Obtenir mon avatar par gravatar


Votre message :

Markup Controls